19.4.08

Corps

« Un corps sans vie » : c’ était ce qu’ on avait trouvé chez le dirigeant. Pas un cadavre, non, mais « un corps sans vie ». Quand tant de morts atrocement mutilés étaient retrouvés au plus bas étages de la société, avec photographies à l’ appui, celui qu’ on avait retrouvé tout en haut du building n’ était pas déclaré mort, mais inanimé, pantin sans visage ni nom qu’ on aurait rangé dans un placard. On ne parlait pas non plus d’ une arme et d’ un mobile, car tout cela, trop secret, devait rester trop secret.
Bien malgré lui, le journaliste avait ainsi dévoilé que la victime d’ un dirigeant d’ une grande entreprise audiovisuelle ne pouvait pas avoir le même nom que celle d’ un assassin en bonne et due forme issu des couches les plus basses de la société.

Aucun commentaire: